Festival Persephone : Soleil et prairies, loin du bordel de Paris

Festival Persephone : Soleil et prairies, loin du bordel de Paris

Soleil et prairies, loin du bordel de Paris pour une ambiance Antistasi. Voilà ce que promet la première édition de ce festival organisé par l’association Persephone. Réelle invitation au partage, l’événement réunira ses participants sous une même bannière, celle de l’Amour, oui avec un grand A. 

C’est dans un cadre idyllique, sur un espace de 15 000 mètres carrés, à une vingtaine de minutes de Paris qu’aura lieu cette première communion, pour le retour du beau temps et de la divinité Persephone. On ne pourra que s’abandonner lors de cette journée rythmée par un line-up enivrant, oscillant entre house et techno. 

Mila Dietrich, tout droit venue de Marseille, guidera les festivaliers à travers ses techno-contes aux sonorités minimalistes et psyché pour un voyage halluciné. 

 

 

Magicien des synthés et fer de lance du label D.KO Records, Paul Cut sera présent pour mener le dance-floor avec son groove bien jazzy. 

 

 

Pour continuer à vous déhancher en pleine cagnasse, rien de mieux que les set de la Dj et productrice du label Take Hit : Eastel. Avec ses sonorités techno brutales et froides, elle saura prolonger les festivités dans son univers à la fois dense et sensuel. 

 

 

Une chose est sûre, l’été appelle aux grands espaces. Loin des clubs parisiens bondés, des warehouses décolorées, Persephone saura vous accueillir, au détour d’un pont, dans cet espace éphémère où prendra vie un village éco-responsable. S’y mêleront artistes-performers, healthy food et espaces de détentes pour une ambiance on ne peut plus onirique. 

Alors, si toi aussi tu n’as pas pu aller jusqu’en Grèce, parce que tu trouves ça trop cher ou bien trop relou, rejoins-nous le 7 juillet prochain à Maison-Laffite à partir de 14h pour vivre cette première épopée sous l’oeil protecteur de Persephone.

👉 Pour choper ta place : http://digginapp.com/tickets/persephone/